D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds

Éditeur GALLIMARD
Collection : Du monde entier
Paru le
Papier ISBN: 9782070145959 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 4 à 8 semaines ouvrables

D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds

« Elle est plus belle que tout ce qu'il a pu voir et rêver jusque-là, à cet instant, il ne se souvient de rien qui puisse soutenir la comparaison, sans doute devrait-il couper court à tout ça, faire preuve d'un peu de courage et de virilité, pourtant il ne fait rien, comme s'il se débattait avec un ennemi plus grand que lui, plus fort aussi, c'est insupportable, il serre à nouveau les poings, récitant inconsciemment son poème d'amour. Elle s'en rend compte et lui dit, si je dénoue mes cheveux, alors tu sauras que je suis nue sous ma robe, alors tu sauras que je t'aime. »

Ari regarde le diplôme d'honneur décerné à son grand-père, le célèbre capitaine et armateur Oddur, alors que son avion entame sa descente vers l'aéroport de Keflavík. Son père lui a fait parvenir un colis plein de souvenirs qui le poussent à quitter sa maison d'édition danoise pour rentrer en Islande. Mais s'il ne le sait pas encore, c'est vers sa mémoire qu'Ari se dirige, la mémoire de ses grands-parents et de leur vie de pêcheurs du Norðfjörður, de son enfance à Keflavík, dans cette ville « qui n'existe pas », et vers le souvenir de sa mère décédée.

Jón Kalman Stefánsson entremêle trois époques et trois générations qui condensent un siècle d'histoire islandaise. Lorsque Ari atterrit, il foule la terre de ses ancêtres mais aussi de ses propres enfants, une terre que Stefánsson peuple de personnages merveilleux, de figures marquées par le sel marin autant que par la lyre. Ari l'ancien poète bien sûr, mais aussi sa grand-mère Margrét, que certains déclareront démente au moment où d'autres céderont devant ses cheveux dénoués. Et c'est précisément à ce croisement de la folie et de l'érotisme que la plume de Jón Kalman Stefánsson nous saisit, avec simplicité, de toute sa beauté.

Les libraires craquent

  • Les libraires conseillent! (novembre 2015) par la librairie Les libraires

    « Je suis sous le charme. L’écriture de Stefansson est grandiose, belle, vraie... Une saga islandaise, tout simplement, l’immensité en est presque le personnage principal. Enivrant à souhait! »
    Jérémy Laniel, librairie Carcajou (Rosemère)

Les libraires vous invitent à consulter

Première sélection du Man Booker Prize International

Par publié le

Ce sont treize romans qui concourent pour l’édition 2017 du prestigieux Man Booker Prize International, qui célèbre le meilleur de la littérature internationale traduite en anglais. Du lot, le jury de cinq personnes – dont la romancière Elif Shafak – a retenu deux ouvrages français : Boussole de Mathias Enard (Actes Sud) et Petit piment […]

Les 20 meilleurs livres du magazine Lire

Par publié le

Le magazine Lire publie chaque année son palmarès des meilleurs livres. C’est 2084. La fin du monde de Boualem Sansal (Gallimard) qui a été sacré meilleur livre de l’année. Les honneurs se poursuivent donc pour ce roman qui a remporté le Grand prix du roman de l’Académie française, après avoir été en lice pour plusieurs […]

Les libraires conseillent : sélection de novembre 2015

Par publié le

Chaque mois, nos libraires indépendants vous proposent cinq livres à dévorer.  « Les libraires conseillent », cette initiative des Librairies indépendantes du Québec, plaira aux lecteurs avides de suggestions. En effet, chaque mois, un comité formé d’une quinzaine de libraires établit, après moult discussions passionnées et passionnantes, une sélection de cinq livres. Essais, BD, romans jeunesse ou […]

Les livres en lice pour le Femina

Par publié le

Le prix Femina, dont le jury est constitué uniquement de femmes de lettres, sera remis le 4 novembre prochain. Le jury a nouvellement accueillis dans ses rangs les écrivaines Virginie Despentes et Évelyne Bloch-Dano. 15 romans français et 17 romans étrangers concourent pour le Femina 2015. Romans français – Christine Angot, Un amour impossible (Flammarion) À […]

La première sélection du Médicis

Par publié le

C’est au tour du Médicis de nous dévoiler sa première sélection. L’an dernier, il avait récompensé Terminus radieux d’Antoine Volodine (roman français), Lola Bensky de Lily Brett (roman étranger) et «Manifeste incertain» tome 3 : La mort de Walter Benjamin de Frédéric Pajak (essai). Les paris sont ouverts pour l’année 2015. La deuxième sélection sera connue […]

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres